Vladimir Holan

Holan traduction Dominique Grandmont« Les poètes sont comme les chevaux, ils ont même fierté. Vladimír Holan, parlez à n’importe qui là-bas, on sait qu’il est le plus haut des arbres de la forêt tchèque, celui qui est le plus près de l’orage, et ses yeux reflètent naturellement des éclairs. »    Aragon

 

 

édition originale 1968

édition originale 1977

 

 

Publicités